melodie

Mélodie : Une jeune prodige !

Mélodie Seguin, 11 ans, élève du conservatoire de Vence vient d’être qualifiée pour la finale de l’émission Prodiges qui aura lieu jeudi à 21h sur France 2.
Premier prix du conservatoire du département, la jeune virtuose joue de la flûte traversière depuis l’âge de 6 ans.
Souhaitons que Mélodie, au prénom prédestiné fasse une entrée symphonique dans l’année 2020. 🎼
#prodige #france2 #melodieseguin #vence

Suivez-nous sur Facebook et Instagram

1920x800-MythesRealites-quitte

Certains disent que vous avez quitté Vence ?

Je sais que cela ferait plaisir à certaines mauvaises langues, mais ce n’est pas la réalité.

Je vais donc vous expliquer la vérité :

Avec mon épouse, nous sommes Vençois depuis 39 ans et c’est la Ville où nous avons toutes nos attaches.

Nous y avons installé notre cabinet en 1981 et travaillons depuis cette date en centre- Ville ( nous sommes donc commerçants vençois depuis presque 39 ans).

Nos deux filles sont allées à la crèche à Vence, ont effectué leurs études à Vence, et se sont mariées également à Vence.

Nous avons habité pendant plus de 35 ans dans le secteur de la route de cagnes, du Suveran , et du Galinier.

Ayant siégé au conseil municipal depuis 1989 et assumé la fonction de Maire de 2009 à 2014, vous devez vous douter que je me considère particulièrement Vençois.

Pour des raisons personnelles, nous avons vendu notre maison du Galinier il y a deux ans, pour acheter une maison plus proche du centre- ville, dans le quartier de l’Ara.

Cet achat n’ayant pas pu se concrétiser comme prévu, nous avons acheté à titre temporaire, un appartement à Villeneuve-Loubet dans l’attente de trouver la maison correspondant à nos critères, principalement dans le quartier de l’Ara, comme déjà indiqué.

C’est donc à titre tout à fait temporaire que nous dormons à Villeneuve-Loubet depuis quelques mois sachant que nous possédons également un appartement à Vence qui est actuellement loué.

Nous passons nos journées à Vence ou nous recevons à notre cabinet Place du Grand Jardin notre fidèle clientèle de 9 H 30 à 20 H.

Nous déjeunons tous les jours en Ville à Vence et chacun pourra croiser mon épouse faisant ses courses en Ville pratiquement tous les matins.

Vous remarquerez que nous taxer d’avoir quitté Vence, est particulièrement ridicule.

Que nos électeurs se rassurent, notre retour intégral est déjà programmé après cette petite escapade temporaire et indépendante de notre volonté.

Nous sommes bien évidement en parfaite conformité avec la loi électorale qui a prévu ce cas de figure car nous payons des contributions fiscales à Vence ou nous possédons à la fois un appartement et notre entreprise.

1920x800-MythesRealites-Demission

La vérité concernant ma démission du conseil municipal en 2015

Suite au hold-up électoral de 2014 ou la fusion contre nature Dombreval/Sattonnet a réussi à prendre le pouvoir, j’ai siégé dans l’opposition auprès de mes 6 colistiers,

Mme Siguier, Mr Montagnac, Mme Corallo, Mr Créquit, Mme Double, et Mr Téaldi.

Pendant cette première année de nouvelle mandature, j’ai été l’objet d’attaques ciblées de l’équipe majoritaire qui pensait se mettre en valeur en se montrant particulièrement agressive.

Devant ce climat délétère, j’ai décidé de me retirer et de laisser la place aux autres colistiers de mon équipe souhaitant prendre la relève.

Après une réunion de liste à mon domicile ayant pour objet de déterminer qui souhaitait rester au conseil municipal, Mme Siguier, Mr Téaldi et Mr Dandréis, partageant mon écœurement, ont également décidé de me suivre, pour laisser la place à Mme Beltrame, Mme Maurel, et Mr Massol, ce dernier semblant à l’époque suffisamment motivé et compétent pour reprendre la place de leader de l’opposition.

Mr Dandréis a donc laissé sa place pour ” faire monter” Mr Massol.

Mr Massol ou un (e) autre colistier n’ayant pas réussi à fédérer ce nouveau groupe, certains n’ont pas hésité en 2017 à négocier une place auprès de Mme Le Lan plutôt que d’essayer de défendre notre programme.

Mr Créquit, Mme Double, Mme Corallo, Mme Beltrame, sont donc passés dans le camp opposé sans m’avertir de leur choix ( hormis Mme Corallo qui a eu cette délicatesse).

Me concernant, je n’ai pas hésité une seule seconde à perdre mon indemnité de conseiller métropolitain ( environ 950 euros par mois), pour être en conformité avec mes convictions…

C’est ainsi que Mr Montagnac a occupé mon poste de conseiller Métropolitain et a défendu les intérêts de notre commune avec Mme Maurel au sein de notre groupe d’origine.

Pour moi, il n’y avait pas deux solutions, soit je cautionnais une situation opposée à mes convictions pour garder une place et une rémunération, soit je démissionnais.

C’est cette dernière option que je n’ai pas hésité à prendre.

Démissionner ne voulant pas dire abandonner, lorsque mes fidèles colistiers ( Mr Téaldi, Mr Dandréis, Mr Vernus Mme Guay , Mr Belhocine , etc…), sont venus me solliciter pour les nouvelles élections de 2020 eu égard à la situation actuelle, j’ai répondu favorablement à l’appel.

Régis Lebigre
1920x800-MythesRealites

Mythes ou Réalités ?



Chères Vençoises, Chers Vençois,

Comme vous le savez, nous sommes en période électorale et à cette occasion, des petites phrases pas toujours très sympathiques courent les rues.

L’objectif de leurs auteurs :

Dénigrer ou semer le trouble et la confusion.

Vous découvrirez au travers de cette rubrique, ce que vous devez savoir concernant notamment :

“Mr Lebigre a démissionné du conseil municipal en laissant tomber ses colistiers, Mr Lebigre n’exerce plus son activité à Vence, Mr Lebigre a quitté Vence.”



logo91x200

Pour Vence, Une Parole et Des Actes
Une nouvelle étape pour restaurer la confiance.
#NouvelleEtape #UneParoleEtDesActes

Suivez-Nous

Nous Contacter

Nous trouver