Suite au hold-up électoral de 2014 ou la fusion contre nature Dombreval/Sattonnet a réussi à prendre le pouvoir, j’ai siégé dans l’opposition auprès de mes 6 colistiers,

Mme Siguier, Mr Montagnac, Mme Corallo, Mr Créquit, Mme Double, et Mr Téaldi.

Pendant cette première année de nouvelle mandature, j’ai été l’objet d’attaques ciblées de l’équipe majoritaire qui pensait se mettre en valeur en se montrant particulièrement agressive.

Devant ce climat délétère, j’ai décidé de me retirer et de laisser la place aux autres colistiers de mon équipe souhaitant prendre la relève.

Après une réunion de liste à mon domicile ayant pour objet de déterminer qui souhaitait rester au conseil municipal, Mme Siguier, Mr Téaldi et Mr Dandréis, partageant mon écœurement, ont également décidé de me suivre, pour laisser la place à Mme Beltrame, Mme Maurel, et Mr Massol, ce dernier semblant à l’époque suffisamment motivé et compétent pour reprendre la place de leader de l’opposition.

Mr Dandréis a donc laissé sa place pour  » faire monter » Mr Massol.

Mr Massol ou un (e) autre colistier n’ayant pas réussi à fédérer ce nouveau groupe, certains n’ont pas hésité en 2017 à négocier une place auprès de Mme Le Lan plutôt que d’essayer de défendre notre programme.

Mr Créquit, Mme Double, Mme Corallo, Mme Beltrame, sont donc passés dans le camp opposé sans m’avertir de leur choix ( hormis Mme Corallo qui a eu cette délicatesse).

Me concernant, je n’ai pas hésité une seule seconde à perdre mon indemnité de conseiller métropolitain ( environ 950 euros par mois), pour être en conformité avec mes convictions…

C’est ainsi que Mr Montagnac a occupé mon poste de conseiller Métropolitain et a défendu les intérêts de notre commune avec Mme Maurel au sein de notre groupe d’origine.

Pour moi, il n’y avait pas deux solutions, soit je cautionnais une situation opposée à mes convictions pour garder une place et une rémunération, soit je démissionnais.

C’est cette dernière option que je n’ai pas hésité à prendre.

Démissionner ne voulant pas dire abandonner, lorsque mes fidèles colistiers ( Mr Téaldi, Mr Dandréis, Mr Vernus Mme Guay , Mr Belhocine , etc…), sont venus me solliciter pour les nouvelles élections de 2020 eu égard à la situation actuelle, j’ai répondu favorablement à l’appel.

Régis Lebigre